La sous-traitance : un business entre entreprises

La sous-traitance : un business entre entreprises

La sous-traitance est une démarche qui vise à attribuer des tâches à d’autres personnes physiques ou morales. Un cas de figure qui est également traduit à travers le terme anglophone « outsourcing ». En d’autres termes, c’est un service qui est obtenu de l’extérieur. En France, le terme externalisation résume correctement la méthode.

Présentation de la sous-traitance

La sous-traitance est une démarche qui vise à déléguer une partie des tâches au sein d’une entité vers un prestataire de service. Ce dernier est complètement détaché de l’entreprise, il ne fait pas partie de ses filiales ou du groupe.

Cette pratique est devenue un vrai business pour les professionnels experts en externalisation de services. En effet, le contrat peut englober la gestion d’une partie ou de l’intégralité d’une procédure. L’objectif pour l’entreprise donneur d’ordre est de se faire aider à moindre coût. Pourtant, du côté des sous-traitants, la démarche est source de profit à tous les niveaux. Ce type de contrat est donc une source de profit à double sens.

Ce ne sont pas toutes les entreprises qui ont le droit de sous-traiter (pour des soucis de confidentialité). Quoi qu’il en soit, les services d’externalisation sont encadrés par un législateur suite à la loi du 31 décembre 1975. Cette dernière fait référence au mode de paiement de la prestation et aux dispositions générales qui encadrent la procédure.

Pourquoi recourir à la sous-traitance ?

Une entreprise décide de sous-traiter une partie de son activité pour plusieurs raisons. Les plus pertinentes sont les suivantes.

Pour optimiser son efficacité

Une entreprise sous-traite pour pouvoir attribuer une tâche afin de se consacrer entièrement à son objectif principal. Elle peut donc concentrer toute son énergie à son cœur de compétence. C’est l’activité qui la démarque de ses concurrents et qui permet aisément de la distinguer des autres entreprises dans son domaine.

Externaliser ses services permet aussi d’être efficace durant les périodes de flux important. Cela permet facilement de répondre aux exigences de chaque client sans devoir chambouler la structure interne et les plannings préétablis en interne.

Pour réduire les coûts

Les entreprises spécialisées en externalisation offrent un service de qualité à des prix abordables. C’est ce qui attire de nombreux donneurs d’ordre vers elles. En effet, c’est un bon moyen pour ces derniers de se faire du profit sans devoir mobiliser son personnel sur le projet. En plus de gagner en argent, il gagne aussi en compétence et en temps.

Selon le volume de travail à sous-traiter, le donneur d’ordre peut se tourner vers un travailleur indépendant ou vers une entreprise spécialisée dans la démarche.

Par manque de compétence

Il arrive à un certain moment de la vie d’une entreprise qu’elle soit confrontée à une activité en dehors de ses champs d’action. Pourtant, la maîtrise de celle-ci est le garant du développement de son activité. Pour y faire face correctement, nombreux sont les professionnels qui ont recours à l’externalisation. De cette façon, ils ont une prestation qui répond à leurs besoins sans qu’ils aient à faire un recrutement.

Pour améliorer la qualité des prestations

Lorsque l’offre est supérieure au nombre de personnel présent dans une entreprise, celle-ci a 2 choix qui s’offrent à elle. Soit elle embauche de nouveaux personnels, soit elle externalise la tâche ou une partie de celle-ci. Le second choix est souvent priorisé, car elle fait gagner du temps. Autrement, externaliser une partie de son activité est la meilleure décision à prendre en cas de pic d’activité.

Il est contre-productif de soumettre ses employés à une surcharge de travail. Certes, ils peuvent tout faire, mais la qualité peut laisser à désirer dans certains cas. Pour éviter d’en arriver à ce genre de cas, mieux vaut déléguer un pourcentage des travaux à réaliser à des spécialistes en sous-traitance.

Quels sont les avantages de la sous-traitance pour le sous-traitant ?

En sous-traitant, une entreprise peut se focaliser sur les compétences de base qui font sa renommée et sa raison d’être. Toutefois, pour ne pas tomber dans la dépendance, il est important d’avoir une certaine maîtrise sur la situation. De cette façon en cas d’arrêt des services du sous-traitant, il est plus simple de rebondir.

Sinon, ce type de procédé est beaucoup plus rentable que le recrutement d’un nouveau salarié. Il permet alors de s’étendre vers d’autres domaines sans exploser son budget, et tout en générant du profit.

De nos jours, opter pour cette démarche offre surtout un gain de temps considérable. Quelle que soit la spécificité du nouveau projet, l’entreprise spécialisée en externalisation s’adapte rapidement à la demande lorsqu’elle est spécialisée dans ce domaine. D’où l’intérêt de travailler avec une société de sous-traitance qu’avec un travailleur indépendant. La collaboration peut se faire sur le long terme et à travers différents domaines d’activités.

Autrement, les stratégies de sous-traitances permettent d’obtenir un rendu plus qualitatif. Cela est principalement dû au degré de spécialisation que détiennent les entreprises de sous-traitance.

Quelles sont les limites de la sous-traitance ?

La sous-traitance peut générer d’éventuels contretemps dans le programme d’une entreprise. Par exemple, il va falloir faire un contrôle régulier du travail fourni par le prestataire.

Malgré son professionnalisme et sa spécialisation, il est de la responsabilité du donneur d’ordre de faire une vérification. C’est la seule manière de s’assurer entièrement de la conformité du travail fourni. Le contrôle est impératif, car si jamais le résultat vient à ne pas être de bonne qualité, c’est la réputation du donneur d’ordre qui est entachée.

Suite à cela, une externalisation peut générer des coûts supplémentaires si elle n’est pas correctement encadrée. Cela concerne le non-respect des délais de livraison. Dès que ce critère n’est pas respecté, le donneur d’ordre peut être exposé à des pertes au niveau de son chiffre d’affaires. En effet, le fait de ne pas vendre le produit à temps limite le nombre de produits vendus. Ce qui revient à une perte sur le plan commercial.

La sous-traitance consiste principalement à réaliser les tâches imposées dans le cahier des charges. Si par mégarde, le contenu de celui-ci comporte une erreur, c’est une perte de temps et d’argent considérable qui se présente. Pour pallier cela, il est important de toujours faire une contre-vérification avant de réellement commencer un nouveau projet mis en sous-traitance.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici